Le Blog de La Team Web

Les mauvaises pratiques des agences de stratégie digitale

[fa icon="calendar"] 16 mai 2018 11:42:10 / par Alexis Ferchichi

Alexis Ferchichi

matthew-henry-58760-unsplashPhoto by Matthew Henry on Unsplash

Ma mère utilise souvent ce dicton : « Les honnêtes gens sont le voluptueux coussin sur lequel les fripons s'endorment et s'engraissent. » Et c’est très vrai, parce que :

  1. Ma maman a toujours raison (sachez-le)
  2. Nous avons accompagné ces derniers mois plusieurs clients et commerçants pour les aider dans la mise en place de leur stratégie digitale. Et visiblement, l’honnêteté ne paie pas...

Lors de ces consultations, nous avons relevé certaines pratiques qui font le mécontentement de ces clients, et pire, qui nuisent gravement à la réputation des agences webmarketing éthiques et honnêtes.

Shame 

Alors quels sont ces problèmes récurrents, et que devez-vous attendre de votre agence de stratégie digitale ? Florilège.

 

La vente de solutions digitales pas claires et pas adaptées

Quelques devis sont passés sous nos yeux, et le moins qu’on puisse constater, c’est qu’il est toujours aussi facile de vendre des choses plutôt très basiques... avec de jolis anglicismes. Et comme les clients ne savent pas trop ce qu’ils achètent mais ont les yeux qui pétillent car on leur promet un chiffre d’affaire qui va quadrupler en peu de temps, ça passe. Super, non ? Bah non. Comme le dit un excellent groupe de rappeurs du Calvados : « Si c’était si facile, tout l’monde le ferait ».

 

Vous achetez systématiquement ce "produit exceptionnel à un prix sensationnel à ne surtout pas laisser passer" ? Si la pub le dit, c'est que ça doit le faire, non ? Comment ça, non ? Bizarre. Pourtant, certaines agences emploient cette même technique (celle du "pétillement dans les yeux") avec des commerciaux qui vont démarcher des clients puis… qui ne vont plus les lâcher. Une petite vente agressive au forceps, quitte à dénigrer la concurrence. Pourquoi pas après tout, si tant est que ce qu’ils vendent soit adapté à la demande.

 

Mais encore faut-il que la demande soit comprise, traitée, et que la solution ne soit pas un package général vendu à toutes les boutiques de la rue. Nous, nous sommes plutôt friands des solutions sur-mesure, et de l’Inbound Marketing en particulier (en tant que méthodologie ET philosophie). Alors forcément, nous ne serons jamais objectifs à ce niveau-là, mais nous avons eu le temps de prendre du recul et nous savons pourquoi on a adopté cette stratégie. On préfère vérifier que nos expertises et ce qu’on aime faire soient en adéquation avec ce que vous voulez... et surtout ce dont vous avez besoin.

 

Et ce besoin, on le définit au fur et à mesure, ensemble, comme au début d'une relation. On va boire un premier verre, on apprend à se connaître, on discute, vous avez de beaux yeux vous savez, on se dira qu’on s’est rencontrés au musée, et au fur et à mesure on vérifie la compatibilité. Tous vos matches Tinder ne sont pas forcément des réussites : on ne vous proposera pas d'aller boire un dernier verre à la maison le premier soir, nous sommes des romantiques.

Date

On ne le dira jamais assez, mais si une agence vous promet la première place sur Google, relisez cet article de Silvia. Mes résultats de recherche ne correspondent pas à VOS résultats de recherche. Vous voulez absolument faire de l’Adwords parce que les concurrents le font ? On ne vend pas une prestation à tiroir, on accompagne nos clients pour atteindre des objectifs durables et mesurables.

 

Si votre site n’est pas adapté, si votre traitement des leads n’est pas opérationnel, si votre présence en ligne vous fait défaut, alors concentrer ses efforts sur une seule partie de l’écosystème digital (avec les exemples ici du référencement naturel et du référencement payant) n’est que de l’argent jeté par les fenêtres… et vous trouverez toujours des personnes sous ces fenêtres. Un audit de l’existant sera nécessaire : pourquoi vous faire refaire un site si vous avez déjà un ? Comment l’optimiser ? Refaire votre charte graphique vous fera plus vendre ? Est-ce vraiment le cœur du problème (non) ? 

 

Le tout et n’importe quoi des sites web

Deux cas de figures se présentent majoritairement lorsque vous discutez site web avec une agence :

  1. Elle vous en propose un. Le prix est bas, vous êtes content.
  2. Elle vous en propose un. Le prix n'est pas bas, vous faites un malaise. 

Dans le premier cas, pas de fausses idées, ça suit une logique implacable : créer un site demande du temps, le temps c’est de l’argent, un site c’est de l’argent. Si vous voulez rogner sur le budget, vous vous retrouverez au mieux avec un site vitrine généraliste qui sera largement suffisant pour votre activité, au pire avec un site tout moche et pas optimisé.

Dans le second cas, soit vous avez la possibilité d’investir une réelle somme pour un site aux petits oignons qui suit un cahier des charges précis et réfléchi entre vous, l'agence et les développeurs, soit vous tombez sur mon préféré : le site au prix mensualisé sur 3, 4, 5, 10 ans qui va vous coûter en réalité beaucoup plus cher que si vous l’aviez acheté cash. Avec les bonus « votre site ne vous appartient pas et on y fait ce qu’on veut » et « vous voulez profiter des mises à jour obligatoires ? Oups pardon, vous DEVEZ acheter les mises à jour sinon le site est mort. Voici le devis ». 

«  LE CMS MAISON »

Ce genre de site dont la technologie est propre à l’agence : aucune autre agence ne peut travailler dessus. Vous avez, certes, un beau site, mais quand vous voulez changer de prestataire, on vous propose seulement de supprimer votre site car ses spécificités sont uniquement modifiables par l’agence qui l’a conçue (s’applique dans une moindre mesure aux agences utilisant des thèmes Wordpress spécifiques à l’agence, donc assez « casse-gueule » à modifier).

Vous connaissez Wordpress, Prestashop, Drupal, Symfony et consorts ? Ça tombe bien, beaucoup de développeurs aussi. Ils ont été conçus pour répondre à 99% des besoins qu’on puisse attendre d’un site web, alors, franchement, quel intérêt de travailler avec une technologie « maison » si c'est pour bloquer le client ?

 

On évitera les sujets des agences qui ne transmettent pas les accès des sites développés pour leurs clients (imaginez que votre agence immobilière ne vous donne pas les clés de votre maison, vous ne râlez pas ?), ou ne cèdent pas la propriété aux comptes d’analyses des performances du site web, alors qu’un des premiers avantages du web est de pouvoir accéder à ses stats en temps réel.

 

Thumbs

  

Acheter des fans Facebook ? L’idée du siècle.

Oui, nous sommes en 2018 et il y a encore de l’achat de fans sur les réseaux sociaux. Je vous laisse faire la requête sur Google vous-même.

Alors que penser de cette pratique parfois adoptée par certaines agences ? Fuyez. Pourquoi ? Parce que ce n’est pas le nombre de personnes qui suivra votre page qui augmentera l’intérêt des internautes pour votre marque, qui améliorera votre réputation, qui vous fera gagner en visibilité ou qui vous permettra de vendre plein de choses.

Il suffit de suivre les diverses mises à jour des algorithmes des réseaux sociaux pour constater la contre-productivité de cette pratique. C’est alléchant de voir sa base de fans plus grosse que ses concurrents, n’est-ce pas ? On vous a dit que le nombre amenait de la crédibilité ? Ouais… et votre engagement dans tout ça ? Comment ça se passe ? Ne pensez-vous pas que, justement, une page avec des milliers de fans et seulement 2 likes sur une publication, ce n’est pas suspect ? Le taux de reach (le pourcentage de personnes qui voient les publications de votre page par rapport à votre base de fans) chute depuis des années car Facebook tend à faire de son réseau social… un réseau (un ensemble de personnes ayant des liens) social (interactivité et partage entre ces personnes). Vous postez des publications qui n’intéressent personne ? Vous baisserez automatiquement votre pertinence et votre visibilité auprès de Facebook.

 

Comment faire confiance et choisir son agence de stratégie digitale ?

Depuis quelques années, on évoque énormément l'importance qu'ont pris les avis Google et Facebook (et là Lucie vous en parlera mieux que moi). On peut noter n’importe quelle entreprise, quel que soit son secteur d’activité. Alors forcément, d'expérience, on peut s'y référer facilement : combien de fois ai-je renoncé à acheter un produit sur une marketplace à la suite d’un avis négatif lu ! D’ailleurs, combien d’entre vous filent directement sur les avis à une étoile sur Amazon quand ils recherchent un produit ? Ils sont moins visibles sur Facebook ou Google, mais si vous fouinez bien, vous pouvez trouver des avis peut-être un peu trop suspects et élogieux à côté d’un profil pas forcément très actif (pas de photo, un seul avis laissé, un faux profil… une élue se penche sur le sujet). Une petite recherche « avis + le nom de l’agence » et Google saura vous trouver des articles de blog et des forums de consommateurs où les langues se délient plus facilement.

 

On espère que cet article vous aura aidés à y voir plus clair dans la jungle des agences de stratégie digitale, plus ou moins autoproclamées. Un bon moyen de savoir ce qu'elles ont dans le ventre : leur parler de vos problématiques, et voir les réponses qu'elles vous apportent. On fait le test ? Donnez-nous quelques infos et la magie fera le reste...

Nouveau call-to-action

||

Catégories : Experience client, Inbound Marketing, Stratégie Digitale

Alexis Ferchichi

Auteur

Écrit par Alexis Ferchichi

Chef (d'orchestre) de projets web. Votre stratégie digitale, je m'en occupe et je mets tout en place. J'aime bien la confiture de lait, mais j'aime encore plus défendre Snapchat. Chacun son truc.