Le Blog de La Team Web

Marketing Digital : 2018, un tournant décisif

[fa icon="calendar"] 5 janv. 2018 13:43:51 / par Silvia Randon

Silvia Randon

marketing-digital-2018.jpg

2018 année de la réussite ! Toute La Team Web est mobilisée pour celle de nos clients, actuels et à venir, et nous vous souhaitons à tous de belles réalisations.

Un changement d’année, c’est aussi le moment idéal pour jeter un œil sur l’avenir et le passé. Quel sprint pour le numérique en 2017 !

Alors qu’un an auparavant l’agence devait encore souvent prendre son bâton de pèlerin et faire de l’évangélisation sur la transformation digitale, voilà que cette année passée tout le monde s’est mis à parler intelligence artificielle, marketing automation, smart data, cryptomonnaie, machine learning et j’en passe. La question n’est plus « le digital, j’y vais ou pas ? » mais plutôt « comment intégrer le digital à ma stratégie ? »

 

Retour vers le futur de la stratégie digitale

marketig-digital-2017.gif

La grande tendance de fond de 2017, c’est l’évolution du rôle du marketing, qui se renforce et se dilue à la fois. Il se nourrit des besoins de connaissance client accrus, apparaît dans des secteurs d’activité jusque-là « épargnés » par le Dieu Marketing et tire sa toute puissance de la data, toujours plus big, toujours plus smart. Il se dilue car son rôle est de plus en plus transversal. Il chuchote à l’oreille des stratèges, mais tous les organes de l’entreprise ont besoin de son fuel pour avancer. La Production s’oriente vers plus de personnalisation et connaît ses personas sur le bout des doigts, les Ressources Humaines découvrent la marque employeur, markettent leur recrutement et portent une attention grandissante à la satisfaction des équipes, les Ventes s’approprient la stratégie de contenu de l’entreprise… Même les finances s’y mettent, lorsqu’il s’agit d’aller chercher des fonds ! Marketing et marketing digital ont enfin complètement fusionné, le premier sous-entendant le second. Toute l’organisation est impliquée. Plus une entreprise sérieuse qui n’ait une utilisation régulière, si ce n’est structurée, du numérique.

 

Y a-t-il urgence ? OUI !

Dans ce contexte, 2018 apparaît comme l’année de la dernière chance. De profonds bouleversements attendent les organisations qui n’auront pas pris le virage et n’auront pas au moins démarré une vraie stratégie digitale. Bien sûr il reste des exceptions : mon tailleur de quartier qui prendra sa retraite en 2019 en fait partie. Mais aujourd’hui, même dans un contexte de croissance rapide, portée par un marché dynamique, la concurrence fait rage, en termes d’image, de recrutement, de traitement des clients. Ces derniers sont plus que jamais exigeants, voire intolérants à toute sorte d’à peu près. Regardez, lisez les avis clients autour de vous : combien de consommateurs s’érigent en « experts » ponctuels, pour décider de vie ou de mort sur un produit, un service, un restaurant, une marque ?

Des avis dévastateurs...

 

A votre avis, combien coûte une mauvaise image de marque ? Posez la question à Coca-Cola, par exemple, à qui de plus en plus de consommateurs tournent le dos, et qui tente d’enrayer ses mauvais résultats en augmentant ses budgets communication… Pour atteindre environ 4 milliards par an. 4 milliards, dépensés pour continuer à stimuler une envie de sucre, quitte à ce que ce soit au détriment de la santé et de l’environnement.

Autre point d’urgence, l’augmentation des prix. Gary Vaynerchuck achetait le mot clé « wine » environ 0,15$ sur Adwords lorsqu’il a commencé à vendre du vin sur Internet, au début des années 2000. Aujourd’hui, « acheter du vin » coûte à un entrepreneur français plus d’1 euro par clic, surtout en période de fête. Et cet euro dépensé ne garantit évidemment pas une vente, quand un site marchand transforme aujourd’hui à peine 3% de ses visiteurs en clients. Difficile dans ces conditions de vendre du petit accessoire ou des savonnettes, et mieux vaut avoir un peu de marge…

 

Facture et fracture numérique

Ceci n’est qu’un exemple de la flambée des coûts. Certains supports se sont carrément placés hors de portée des petites entreprises. 2018 va sans doute continuer à creuser l’écart entre les stratégies pour les petits et les stratégies pour les grands… Et les réseaux sociaux risquent de ne plus être l’Eldorado connu dans le passé pour les « petits ». Déjà, Facebook laisse entrevoir que c’est la fin de la gratuité pour les pages pro, et le moindre clic sur LinkedIn dépasse facilement 5 euros.

Reste le référencement naturel, si vous ne faites pas partie des résultats qui entrent en concurrence avec tous les produits Google : Adwords, Shopping, Flight, Hôtel etc. Sinon, bonjour le bas de page, même en étant en tête des résultats naturels.

Et ce n’est pas tout : RGPD, systèmes de caisse pour les e-commerçants (quelqu’un a des nouvelles de Prestashop ?)… Ca peut vite être la panique, et j’en vois déjà certains jeter l’éponge en soupirant.

jeter-eponge.gif

Il va être de plus en plus difficile d’être seulement « malin ». Ce ne sera peut-être pas tout à fait investir ou mourir, mais le bricolage ne suffira pas. Se faire aider, se former, ce n’est plus optionnel mais ça n’est plus gratuit non plus. Heureusement les plus petits peuvent encore bénéficier de l’aide d’organismes publics : la CCI, les métropoles, les Régions mettent au pot, pour ne citer qu’elles. En ce moment, par exemple, La Team Web et Neocamino accompagnent des commerçants dans toute la région PACA pour les aider à faire leur transformation digitale, avec des aides publiques (il faut que je vous raconte ça dans un prochain article !!). Mais ces aides ne dureront pas toute la vie, là encore c’est 2018 ou jamais…

 

Le salut viendra de votre stratégie de contenu

Si vous n’avez qu’une bonne résolution à prendre pour votre stratégie digitale en 2018, c’est celle de vous focaliser sur le contenu. Votre contenu. Tous vos contenus. Meilleur il sera, plus forts vous serez ! Parce qu’au-delà de faire venir du monde via des vecteurs coûteux, il faudra que vos visiteurs trouvent leur compte dans ce que vous aurez à leur offrir, en termes de valeurs, d’histoires, d’images, d’innovation, d’offres etc.

Alors c’est facile à dire, ça l’est moins à produire. Et à structurer. Il ne s’agit pas de « pondre du texte au kilomètre » sur un blog qui n’intéressera personne. Il faut penser comme vos clients, se mettre à leur place littéralement et comprendre ce qu’ils attendent et comment ils l’expriment. Alors seulement vous pourrez commencer à rédiger, illustrer ou filmer. Thomas a déjà longuement et très bien parlé de la stratégie de contenu, je ne vais pas le paraphraser, je suis bien assez bavarde comme ça. Mais nous ne pouvons que vous encourager à commencer à vous creuser la tête sur ce sujet !

 

Et chez La Team Web ? Ca va ?

Plutôt, oui ! Je profite aussi de ce début d’année pour vous donner quelques nouvelles de notre agence, qui a connu aussi pas mal de changements en 2017 !

  • Tandis que certains continuent à se poser la question de savoir s’il faut déployer une stratégie de contenu ou non, nous avons triplé notre trafic et multiplié les leads par 5. Des leads de mieux en mieux éduqués d’ailleurs : l’Inbound Marketing s’est beaucoup développé en France (qui commence à combler son retard), et le nurturing commence à devenir une habitude pour les internautes, obligeant ses pratiquants à plus d’intelligence et de finesse. Plus de quali, moins de quanti, quelle bonne nouvelle pour notre métier !
  • Il y a eu l’ouverture en septembre du bureau de Marseille, que nous appelions de nos vœux depuis un an, qui nous a permis de nous rapprocher de certains clients et nous ouvre de belles perspectives, en plus de nous offrir une vue splendide sur la Méditerranée et le massif des calanques (c’est pas facile tous les jours 😉 )
  • Ensuite, de nouveaux clients, dont nous vous raconterons bientôt l’histoire en détail. Parmi eux, nous sommes particulièrement heureux d’accompagner la marque de salles de sport Elancia dans le développement de sa stratégie digitale. Une aventure passionnante avec une équipe vraiment top, et un sujet génial : les réseaux de succursales et franchises ont tellement d’opportunités !
  • A l’actif de 2017, le marché Digishop, cité plus haut et remporté en partenariat avec Neocamino, qui nous permet d’accompagner beaucoup de commerçants dans toute la région Sud. Je vous ai déjà promis un article entier sur le sujet.

Voilà pour le passé ! Et l’avenir ? Voici un échantillon de ce que je vois dans ma boule de cristal…

  • 3 nouveaux arrivants attendus de pied ferme entre janvier et mars pour renforcer l’équipe… On vous les présentera évidemment !
  • L’agence prend un virage important en misant sur le développement durable, avec plusieurs références privées et institutionnelles, dans l’énergie, l’urbanisme, le tourisme… Je vous en reparlerai aussi d’ici quelque temps.
  • De nouveaux bureaux pour Lyon, qu’on cherche activement, pour héberger tous ces beaux projets et notre Dream Team !

 

Et sans doute encore bien des surprises, d’aventures et de rebondissements ! Vous saurez tout en vous abonnant au blog. En attendant que 2018 nous révèle toutes ses bienfaisances, Lucie, Alexis, Lucie, Thomas et moi nous vous souhaitons une merveilleuse année, et moi je me tais et je vous laisse commencer à réflechir à votre stratégie de contenu. Et si vous voulez qu'on vous aide, prenez quelques minutespour en discuter avec nous !

 

 Nouveau call-to-action

 

 

||

Catégories : Stratégie Digitale, Stratégie de contenu, Content Marketing

Silvia Randon

Auteur

Écrit par Silvia Randon

Co-fondatrice de la Team Web, au service du bonheur des entreprises sur Internet depuis 1999, la lecture de "Permission Marketing" a changé ma vie.