Le Blog de La Team Web

Le ghosting ou le marketing du silence 2.0

[fa icon="calendar"] 4 mai 2016 06:02:30 / par Anthony Calvel

Anthony Calvel

Le ghosting ou le marketing du silence 2.0

Et si l’on vous disait qu’il existe un point commun entre Tinder, Casper et Radiohead ? Non, on ne vous parle pas du teint blafard de Thom Yorke ni de ses hypothétiques sosies rencontrés via la célèbre application, mais bien de disparition (tout du moins numérique). Reste à savoir si le ghosting représente un quelconque intérêt pour votre marketing, et ça tombe bien puisque c’est justement ce dont nous allons vous parler !

Ghostbusters

Le ghosting, un phénomène socio-culturel qui prend de plus en plus d’ampleur

Le “ghosting”, littéralement tiré de l’anglais “fantôme”, consiste tout simplement à disparaître pour éviter la confrontation. Apparu courant 2014 outre-Atlantique et formalisé dans le Collins en 2015, le ghosting désigne dans un premier temps l’acte de se retirer volontairement de la société, et pourrait être en soi être considéré comme un synonyme d’ermitage ou de « no-life ».

Or le terme va très rapidement évoluer pour trouver une connotation toute particulière dans la culture populaire à l’ère du tout-numérique. Notamment du fait de l’utilisation massive des applications de rencontres à caractère plus ou moins éphémères et de la surexposition des individus sur les réseaux sociaux, « oublier » l’autre est devenu de plus en plus compliqué. C’est ici qu’intervient le ghosting et sa solution radicale : ne plus donner signe de vie à son interlocuteur.

Ignorer superbement quelqu’un, c’est quelque part lui signifier qu’il ne présente aucune espèce d’importance. On vous passe les éternels débats en cours pour déterminer si une telle approche est élégante ou non, afin de s’intéresser au ressenti des « victimes » du ghosting : partagées entre incompréhension et amertume face à ce silence soudain, ces dernières vont chercher à trouver des réponses. Et c’est justement ce dernier point qui nous intéresse.

How To Disappear Completely (ou pas)

Le 1er mai, la célèbre formation de l’Oxfordshire, Radiohead, a mystérieusement disparu des Internets. Vraiment, vous direz-vous ?

Alors oui, le groupe Britannique a effectivement vidé ses divers réseaux sociaux et effacé l’ensemble du contenu de son site officiel.

||

Catégories : Stratégie Digitale, Social Media

Anthony Calvel

Auteur

Écrit par Anthony Calvel

Membre de la génération Internet & Consultant (épatant) en Marketing Digital au sein de La Team Web. J'aime aussi truffer mes articles de références plus ou moins fines...

Abonnez-vous à notre blog

Rechercher un article