Le Blog de La Team Web

6 conseils pour réduire sa pollution numérique au travail

[fa icon="calendar"] 18 avr. 2019 08:50:00 / par Mathilde Grandi

Mathilde Grandi

Réduire sa pollution numérique

On ne vous apprend rien, les appareils électroniques et le Web sont devenus indispensables, au niveau personnel comme professionnel. Ce qui est moins évident, c'est de prendre conscience de la pollution que le numérique engendre. Allez hop, tout le monde s'y met : voici 6 conseils pour réduire votre pollution numérique au travail !

Qu'est ce que la pollution numérique ? 

La pollution numérique résulte à la fois de notre utilisation des appareils électroniques et de notre activité sur le Web.

Les appareils électroniques 

Du côté des ordinateurs, tablettes, téléphones et autres objets connectés, c'est leur production et leur cycle de vie qui impacte l’environnement. On estime à 8,4 milliards le nombre d'appareils connectés vendus en 2017.

Pour produire un appareil électronique, de nombreux métaux rares et traitements chimiques sont utilisés. La production de ces équipements et leur utilisation ne sont pas sans impact sur l'environnement. Épuisement des ressources, consommation massive d'énergie : autant de bonnes raisons de prendre soin de son équipement pour allonger sa durée de vie !

 

Notre activité sur le Web

La pollution que l'on dégage en naviguant sur Internet est plus difficile à constater car c'est un outil qui nous semble immatériel. Ce qui n'est pas vraiment le cas : 

Schéma requête web

Schéma d'une requête web I Source : ADEME

 

A chaque action sur le Web, vous faites voyager des données aux quatre coins du monde. En moyenne, une donnée parcourt 15 000 kilomètres avant de revenir à vous !

Bien sûr, toutes les données ne font pas le même poids et ne consomment pas la même quantité d'énergie. Les data centers, quant à eux, stockent toutes les données du Web et sont très gourmands en énergie.

Alors comment faire pour limiter notre consommation numérique au travail et préserver l'environnement ? Voici 6 astuces pour réduire votre pollution numérique facilement et intelligemment.

 

1. Bien choisir ses équipements...

  • Définir précisément ses besoins 

Définir son véritable besoin en amont permet d'acheter un équipement dont la puissance et les fonctionnalités correspondront bien à l'usage que vous en ferez. 

Notre conseil : limitez au maximum les achats "gadgets" (montre connectée, collier pour chien connecté, réveil connecté ...) dont vous pouvez aisément vous passer 

 

  • Pensez "reconditionnement"

Les appareils reconditionnés sont des appareils d'occasion complètement remis à neuf. Moins chers et éco friendly, ils sont de plus en plus populaires auprès des particuliers : pourquoi pas au tour des entreprises de les adopter ? 

Notre conseil : allez faire un tour sur le site produitsdurables.fr pour vous aider à faire le meilleur choix.

 

2. ... Et les chouchouter ! 

Les ordinateurs portables ont une durée de vie moyenne de 4 ans. Mais pas de panique, vous pouvez facilement allonger la durée de vie de vos équipements avec des gestes simples. 

 

ordinateur

  • Prendre soin de votre batterie 

Un des premiers réflexes à prendre est de charger correctement ses équipements. Attendez que votre batterie soit complètement vidée avant de la recharger intégralement. 

Halte aux professionnels des 50 programmes et onglets ouverts ! Vous ne faites pas de bien à votre ordinateur. Fermez les programmes énergivores que vous n’utilisez pas et regroupez vos recherches dans quelques onglets. Vous n'en serez que mieux organisé(e). 

Notre conseil : utilisez le mode économie d'énergie qui repose votre appareil... et vos yeux.

 

  • Ne pas hésiter à leur offrir une petite beauté 

Il ne faut pas attendre l'agonie de vos équipements avant de les amener chez un réparateur informatique. La poussière accumulée peut créer de faux contacts et détériorer votre équipement. 

Notre conseil : si votre batterie ou votre mémoire faillit, faites remplacer les composants et non pas l'intégralité de votre ordinateur.

 

  • Pensez "reconditionnement" (bis)

Vous aurez tout fait pour retarder ce moment, mais malheureusement votre équipement a rendu l'âme. Pensez au reconditionnement ! Le nombre de portables hors d'usage stockés dans nos foyers est estimé à 30 millions : en confiant le vôtre à une entreprise de reconditionnement, vous lui assurez une nouvelle vie.

 

3. Réapprendre à communiquer 

En entreprise, les collaborateurs passent un temps considérable à échanger des informations (plus ou moins pertinentes). Ces allers-retours de données et leur stockage constituent une source de pollution trop souvent ignorée. 

 

  • Les vertus du ménage de printemps 

Pour partir sur de bonnes bases, commençons par faire un petit tour sur votre boîte mail. Tous les mails que vous ne supprimez pas sont stockés sur des serveurs et consomment ainsi de l’énergie pour, disons le, souvent pas grand chose. Si vous êtes prêts à supprimer les centaines de newsletters que vous n’avez jamais ouvertes, aidez-vous d’un outil comme CleanFox.

Notre conseil : ne vous lancez pas dans une suppression de chaque mail à la main, vous allez y passer la journée...

supprimer emails

 

  • Balance ton mail 

On les côtoie tous les jours et pourtant ils cachent bien leur jeu : les emails sont de vrais petits pollueurs. Mais quelles sont les alternatives ? 

Le... téléphone. Un appel téléphonique est souvent bien plus efficace qu'un mail et consomme moins d'énergie. Tout comme les SMS ou les services de messagerie instantanée. C'est peut être l'occasion d'intégrer les outils collaboratifs à votre organisation interne :)

 

4. Naviguer léger 

Comme nous l'avons vu précédemment, les requêtes web contribuent à l'émission de pollution numérique. Vous ne pouvez pas vraiment avoir d'impact sur le type d'alimentation en électricité des data centers que vous sollicitez, mais vous pouvez choisir votre logiciel de navigation ! 

  

  • Choisir son moteur de recherche

Il existe plusieurs alternatives aux gros moteurs de recherche énergivores comme Google ou Yahoo. 

Le moteur de recherche Ecosia oeuvre contre la déforestation grâce à vos recherches ! 80% de leurs bénéfices publicitaires sont versés à des programmes de plantation d'arbres dans le monde entier.

Lilo : le moteur de recherche à empreinte carbone neutre qui reverse une partie de ses revenus à des projets sociétaux et environnementaux.

Ecogine : Made in France, ils s'engagent à reverser une partie de ses revenus à des associations et ONG. 

 

  • Optimiser son navigateur

Commencez par limiter le nombre de fenêtres et onglets web ouverts sur votre ordinateur. Ça demande un peu de discipline mais je vous assure qu'on y arrive. 😉

Notre conseil : pour vous faciliter la vie et réduire votre pollution numérique, vous pouvez aussi utiliser la barre des favoris.

 

  • Passez aux énergie renouvelables ! 

Des data centers proposent aujourd'hui d'héberger votre site web sur un serveur "vert". Leurs serveurs sont tout simplement alimentés par des énergies renouvelables. C'est un moyen efficace de diminuer votre pollution numérique et d'engager votre entreprise dans une stratégie RSE...

planète RSE énergie renouvelable

 

5. Méfiez-vous du Cloud 

Le Cloud a aujourd'hui incontestablement révolutionné nos usages sur le Web. Vidéos en streaming, plateformes de travail collaboratif, stockage de vos photos de vacances : tout y passe. 

Bien que le Cloud soit une solution collaborative et économique, on en oublie trop souvent ses effets négatifs. Spoiler alert : ça pollue énormément !

 

  • Un peu de tri

Devinez quoi, vos données ne sont pas conservées dans un petit nuage (on nous ment !) mais bien dans de gros datas centers alimentés H24 7j/7. Mettez à jour votre Cloud d'entreprise en supprimant les fichiers obsolètes et en les archivant en local, sur votre ordinateur. 

 

  • Old School 

Bien souvent il faut revenir aux bonnes vieilles pratiques pour réduire son empreinte carbone. Ressortez votre disque dur pour stocker vos documents les plus encombrants ! Et surtout, ne prenez pas le réflexe d'utiliser le Cloud sans en avoir véritablement l'utilité.

 

6. Et le papier dans tout ça ?

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'adoption des appareils numériques au travail n'a pas été accompagné d'une baisse de la consommation de papier. 

 

  • Imprimer ou ne pas imprimer ?

Essayez d'imprimer uniquement les documents nécessaires. Au lieu d'imprimer l'intégralité de votre Powerpoint, projetez-le et mettez à disposition de vos collègues une synthèse de votre présentation. 

Aujourd'hui, de nombreuses démarches administratives sont dématérialisées. Essayez de numériser vos processus internes et réduisez votre consommation de papier !

 

  • Optimisez vos impressions 

Paramétrez votre imprimante mode en noir et blanc et deux pages par feuille.

Vous pouvez également rédiger vos documents avec une police économe en encre comme Ecofont.

 

Pour aller plus loin 

Avec ces quelques conseils, vous êtes déjà parés pour diminuer votre consommation numérique au travail. Ces comportements doivent devenir des réflexes dans votre entreprise. Il est d'ailleurs peut-être temps d'embarquer tous vos collaborateurs dans une vraie réflexion sur votre impact sociétal et environnemental...

Et si votre prochain événement ou séminaire était orienté RSE ? Alliée à une réorganisation de votre communication interne, une journée de sensibilisation autour du digital et des nouveaux modes de travail pourrait avoir de grands effets chez vous... Lancez-vous !Boostez votre transformation digitale !

 

 

||

Catégories : Travail collaboratif, Développement Durable, RSE

Mathilde Grandi

Auteur

Écrit par Mathilde Grandi

Passionnée par les enjeux de la transformation numérique et l'écologie :)

Abonnez-vous à notre blog

Rechercher un article