Le Blog de La Team Web

Snapchat, on s'y intéresse ou pas ?

[fa icon="calendar"] 14 nov. 2014 18:05:18 / par Alexis Ferchichi

Alexis Ferchichi

Snapchat, on s'y intéresse ou pas -.png

A l’agence, il y a certains sujets de conversations qui divisent. Beaucoup. Le foot en tête. Juste après il y a Snapchat. Une appli pour ados, un effet de mode ou un réel support d'avenir ?

Aujourd’hui, plus de 400 millions de snaps sont partagés par plus de 100 millions d’utilisateurs. Des photos et vidéos qui seront supprimées définitivement des appareils de l’émetteur et du destinataire, ainsi que des serveurs de l’application (idéalement…). Snapchat, réseau social à part entière et encore maître de son développement, a connu un succès tellement fulgurant qu’il est aujourd’hui difficile de passer à côté.

Snapchat : Le Commencement.

Saviez-vous que Snapchat est né de l’imagination de Evan Spiegel en cours pour son projet de fin d’études ? Une idée qui a été ouvertement critiquée par ses camarades, lui disant que son appli ne servirait qu’à envoyer des sextos....

Pas faux. Mais une mauvaise idée qui, aujourd’hui, pèse plus de 10 milliard de dollars.

Comment en est-on arrivé là ? Elle est où la révolution ? Pourquoi ça fonctionne aussi bien ?

Parce que partager des photos ou vidéos avec ses amis, c’est loin d’être une idée innovante. Instagram le fait très bien. Mais aujourd’hui, à l'heure à laquelle Internet recueille toutes les données qu’il peut, partager une photo éphémère est presque devenu un luxe. Car oui, OUI, ce n’est jamais plaisant de se faire tagguer sur une photo de soirée, le visage rougi par les mélanges alcoolisés qui nous sont passés sous le nez, qui va être vu par Papa, Maman, Mamie, collègues, exs, futur employeur, etc... sur Facebook.

Nous sommes de plus en plus vigilants sur ce qui se dit de nous. Regardez les photos de profil de vos amis et triez ceux qui posent, et ceux qui ont une attitude plus… libérée. Ceux qui se permettent des extravagances sont (normalement) minoritaires. On fait attention à son image, sa réputation. C’est cela qui explique en partie le succès fulgurant de Snapchat auprès des ados et jeunes adultes. Envoyer une photo fugitive visible maximum 10 secondes sans preuve derrière (sauf si vous êtes fourbe et que vous faites une capture d’écran), ça, c’est nouveau.

Mais ça, c’était avant l’apparition des « Snapchat Stories ». Cette fonctionnalité, qui a jailli en octobre 2013, permet de prendre une photo ou vidéo, qui, au lieu d’être envoyée à un de vos contacts, sera placée dans « My Story ». Ce snap sera visible 24h par toutes les personnes qui vous suivent. Si vous prenez plusieurs snaps que vous placez dans « My Story », elles apparaitront dans l’ordre chronologique quand elles seront visionnées.

Et c’est là où l’intérêt de Snapchat est encore plus grandissant. On se retrouve entre le MMS et Facebook ou Twitter. Rendre publique « mais pas trop » la soirée qu’on est en train de passer, ses vacances, son dîner, etc… rapidement, sans être intrusif.

Mais comment ça perdure, Snapchat ?

Cool non ? Maintenant, comment l’appli gagne-t-elle de l’argent ? Elle est gratuite au téléchargement, il n’y a aucune pub dessus… Snapchat n'en est encore qu'à ses débuts, l'application se construit.

En juin, Snapchat lance « Our Story ». Vous allez à un évènement (surtout des matches de football américains et des festivals), vous faites un snap et vous l'envoyez à l'onglet que l'équipe Snapchat aura rajouté pour l'occasion. Ainsi, vous pouvez contribuer à créer une story commune visible par tous les utilisateurs de l’application. Bonne idée culturelle tant que promotionnelle !

Snapchat Our Story

En juillet, Snapchat lance les Geofilters. Des filtres additionnels aux snaps qui vous permettent de rajouter le logo d’une ville, d’un magasin ou d’une marque suivant l’endroit où vous vous situez.

Story Snapchat Running Story

En octobre, Snapchat annonce sur son blog l’ajout de snaps publicitaires pour les utilisateurs aux Etats-Unis, au même endroit que les « stories ». Vous n’êtes pas obligé de les ouvrir et ils disparaissent aussi au bout de 24h.

Des mises à jour constantes, donc (sans compter l’ajout du Chat en mai).

Et donc ? Comment on peut l'utiliser, nous, en tant que marque ?

Snapchat, c'est un nouveau vecteur de communication pour les influenceurs et les marques.

Prenez Casey Neistat, qui m’a permis de prendre conscience de l’ampleur des possibilités qu’offre l’application. Casey, c’est un mec qui a la trentaine, qui vit à New-York et qui est réalisateur. Il est indépendant et a fait des reportages pour Vice, HBO, Mercedes, etc… Casey adore Snapchat. A tel point qu’il publie une story tous les jours. En août, Casey a été envoyé filmer les manifestations à Ferguson. Et il en a profité pour faire sa story quotidienne Snapchat. Et Snapchat a montré ses qualités d’outils journalistiques : l’info est pure (ce qui me change de la télé, personnellement), filmée et publiée en temps réel.

Beaucoup de marques n’ont cependant pas attendu l'option de la story pour développer leurs présences sur Snapchat : General Electric, MacDonald’s, Heineken, la NBA, MTV, AlloResto, Marc Dorcel, Le Petit Journal… même ma Licence Masertic y est ! Car Snapchat, c’est bien le réseau social du moment, qui permet une interlocution inédite avec le consommateur.

Snapchat TacoBell

Elle semble loin l’époque où Facebook et Google proposaient d’acheter l’entreprise pour 3 ou 4 ‘’pauvres’’ milliards de  dollars.

Alors, Snapchat, un bon plan Web To Store ?

Vous vous demandez sûrement si Snapchat vaut le coup d'être intégré dans votre mix marketing sur mobile.

Demandez-vous d’abord si, comme tous les autres réseaux sociaux, votre présence est légitime. Quelle est votre cible ? Snapchat, aujourd’hui, est utilisé par une population jeune (13 – 25 ans). Une stat qui évoluera certainement. En attendant, si votre cœur de cible est plus âgé, intégrer Snapchat à votre mix marketing serait opportuniste, il y a des choses à faire, mais vous perdriez un temps considérable. Si vous vendez du papier peint, il n’est pas certain que vous gagneriez énormément de clients.

La cible de Snapchat est identique à la vôtre ? Cool ! Foncez envoyer vos snaps ! Mais gardez à l’esprit qu’il faut se montrer REACTIF et IMAGINATIF, vous discutez directement avec l’utilisateur.

Coupons de réductions, parrainage, coulisses de l’entreprise, soldes et promos, teasing de nouveaux produits… les idées sont nombreuses pour se démarquer et attirer le chaland dans votre boutique !

Alors ? Vous êtes déjà sur Snapchat ?

Photo Snap La Team Web

Besoin de former vos équipes aux réseaux sociaux d'entreprise ?

||

Catégories : Marque Employeur, Formation au Digital, Social Media, Social Selling

Alexis Ferchichi

Auteur

Écrit par Alexis Ferchichi

Chef (d'orchestre) de projets web. Votre stratégie digitale, je m'en occupe et je mets tout en place. J'aime bien la confiture de lait, mais j'aime encore plus défendre Snapchat. Chacun son truc.

Abonnez-vous à notre blog

Rechercher un article